Accueillir une personne réfugiée à domicile

2eb1c2
Accueillir une personne réfugiée à domicile

Depuis mai 2016, le Samusocial de Paris propose un accompagnement professionnel pour les personnes réfugiées hébergées et les particuliers qui les hébergent.

ELAN

Pour accompagner les foyers franciliens qui souhaitent s’engager, le Samusocial de Paris propose un programme baptisé Elan : une plate-forme pluridisciplinaire de professionnels qui permet de sécuriser cette forme d’accueil, soutenir les accueillants, simplifier les questions organisationnelles. Ils proposent également aux personnes ayant obtenu le statut de réfugié un accompagnement social, un soutien psychologique et une insertion vers l’emploi.

Principes de l'accompagnement

Assurer une stabilité résidentielle

Pour mener à bien son projet de vie, toute personne a besoin de stabilité. S’assurer de la viabilité de la proposition d’hébergement et de la durée de l’engagement constitue donc une condition importante pour un accueil de qualité.

 

Sécuriser les hôtes et les personnes accueillies

Pour éviter toute dérive, l’accueil à domicile implique un cadre éthique.

 

Faciliter la cohabitation

Formaliser le cadre de la cohabitation à travers des engagements réciproques, former/informer les accueillants aux enjeux culturels, offrir un soutien et une médiation mobilisable en cas de nécessité réduiront les tensions qui peuvent surgir lors du partage d’un espace de vie.

 

Favoriser l’insertion sociale et professionnelle des personnes réfugiées

Un accompagnement psychologique, social, et vers l’emploi par des professionnels et un maillage associatif permettront à la personne d’avancer dans ses démarches et d’éviter l’isolement.

L'équipe ELAN

L’équipe Elan est constituée de professionnels, travailleurs sociaux diplômés, conseillers en insertion professionnelle, psychologues et responsable de projet. Pour mener à bien ses objectifs d’accompagnement.

 

L'Equipe, bilingue et expérimentée sur les questions de la précarité, de l’interculturel et des traumatismes liés aux situations d’exil, travaille de manière coordonnée afin de favoriser une prise en charge globale et une aide adaptée à chaque personne.

L’accompagnement global qu'elle propose s'appuie sur l’expérience du Samusocial de Paris auprès des personnes vulnérables, de leur potentiel d’insertion et des difficultés périphériques pouvant les freiner dans une insertion durable, mais également des problématiques et des enjeux psychiques liés à l’exil et à la migration. Cet accompagnement compose avec les difficultés rencontrées par les personnes, en leur offrant les moyens nécessaires pour s’inscrire de manière sécurisée dans leur nouvel environnement de vie.

L'accompagnement prend aussi en compte la nécessité pour les personnes accueillantes de se sentir soutenues et sécurisées dans leur engagement,et d’être déchargées de l’accompagnement socioprofessionnel de la personne accueillie.

Contacts

Si vous souhaitez apporter votre soutien aux personnes réfugiées et partager avec elles une expérience de cohabitation interculturelle, n’hésitez pas à nous contacter :

par mail : contact.elan@samusocial-75.fr 

par téléphone au 06.16.63.27.82

F.A.Q

Qu’entend-t-on par accueillir une personne réfugiée ?

Accueillir signifie bien plus qu’héberger. Accueillir, c'est proposer de faire une place dans son foyer, vivre avec la personne en la respectant dans toute son altérité.
Par des échanges linguistiques et culturels réguliers, vous participez à améliorer le niveau de français de la personne accueillie et favorisez sa compréhension du mode de vie en France.

 

Y-a-t-il une durée minimale d’engagement ?

Oui. Intégrer le dispositif Elan suppose que s'engager pour une durée minimale de 3 mois. En effet, il est important d’offrir un minimum de stabilité pour permettre aux personnes de mettre réellement en œuvre toutes les démarches liées à leur insertion socioprofessionnelle.

 

 

 

Je n’ai pas de chambre individuelle à proposer mais j’aimerais accueillir une personne réfugiée. Est-ce possible ?

Non. Afin de garantir une cohabitation durable, il est imprtant que chacun dispose d’un espace d’intimité.

 

 

Je ne suis pas très présent à mon domicile et je n’ai pas forcément beaucoup de temps libre à partager. Est-ce malgré tout possible d’accueillir une personne réfugiée ?

Ce n’est pas une difficulté et ça ne vous empêche absolument pas d’accueillir quelqu’un. Il existe différentes manières de partager. Le temps de présence n'est pas le seul critère définissant la qualité de votre accueil.

 

 

 

J’ai un logement indépendant à proposer ? Puis-je quand même accueillir une personne réfugiée ?

Tout dépend des modalités d'accueil que vos proposez. Afin d'en discuter, contactez notre équipe par téléphone.

 

 

Je ne parle aucune langue étrangère. Est-il tout de même envisageable d’accueillir une personne réfugiée ?

Oui. Ne pas parler une langue étrangère n’est pas un frein pour s'engager dans le dispositif ELAN car certaines personnes réfugiées communiquent déjà très bien en français.

 

 

 

Puis-je choisir la personne que j’accueille ?

Non. Le dispositif ELAN ne permet pas aux accueillants de sélectionner la personne qu'ils accueillent pour ne pas mettre la personne réfugiée en situation potentielle de rejet - vécu d’autant plus pénible pour les personnes ayant demandées l’asile. Nos équipes garantissent que les personnes réfugiées sont dans des dispositions favorables pour un accueil en famille et pourront s'intégrer à la dynamique d'accueil que vous proposez.

 

 

J’habite dans un endroit assez éloigné mais puis-je quand même accueillir une personne réfugiée ?

Être loin n’est pas forcément un problème. Cependant, être à proximité d’une gare ou d’un accès aux transports en commun est essentiel pour favoriser les démarches d’insertion de la personne que vous allez accueillir,

 

 

J’ai envie de tenter l’expérience. Mais si pour une raison ou une autre, je souhaite arrêter la cohabitation, que se passe-t-il ?

En cas de difficulté majeure, il vous sera toujours possible de résilier votre engagement selon les délais de préavis fixés dans le cadre du dispositif. Notre équipe est également là pour proposer des solutions adaptées aux éventuels aléas de la cohabitation.

 

 

 

Comment se formalise l'engagement ?

Vous signez une convention de partenariat avec le Samusocial de Paris sur une durée minimale de trois mois. L’objectif est de formaliser l'accueil et de lui donner un cadre juridique et de responsabilité claire (durée, responsabilité en termes d’assurances, de difficultés éventuelles dans le cadre de la cohabitation, etc.).

 

 

Je n’ai pas la possibilité d’accueillir une personne chez moi. Quels autres engagements sont possibles ?

Vous pouvez vous engager de différentes manières pour apporter votre aide aux personnes réfugiées : dons alimentaires, vestimentaires, financiers... ou vous engager bénévolement pour proposer des conseils juridiques ou administratifs, réaliser des traductions, etc.

Si vous souhaitez faire un don pour nous aider dans nos missions, cliquez ici.

Pour devenir bénévole au Samusocial de Paris, vous trouverez plus d'information sur ce lien.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas consulter le site de la Mairie de Paris www.paris.fr/aideauxrefugies

 

 

 

Je n’habite pas en Ile-de-France mais je souhaite accueillir une personne réfugiée ? Vers qui me tourner ?

A ce jour, le dispositif ELAN est uniquement présent en Ile-de-France. Le programme « CALM » de SINGA et « Welcome en France » de JRS interviennent en revanche sur la France entière.