Accéder au site >
#LaRueAvecElles

MON BUS EST
UN REFUGE POUR LA NUIT

Chaque jour, 3 femmes seules sur 4 qui appellent le 115 de Paris ne trouvent pas de place d’hébergement.
J'agis

faire un don en ligne

Qu’est-ce qu’une pension de famille ?

859a44
Qu’est-ce qu’une pension de famille ?

La pension de famille est une formule d’habitat adapté qui permet aux personnes en situation de précarité ayant un degré d’autonomie suffisant de retrouver un toit, de se reconstruire, de créer de nouveaux liens sociaux et d’envisager à terme un parcours vers le logement autonome.

L'Alchimie des jours

Située dans le XIXème arrondissement de Paris, « l’Alchimie des jours » est une pension de famille qui accueille 33 résidents ayant connu un parcours d’errance, dont 5 couples.

 

Sur six étages,  le bâtiment offre studios à l’étage et espaces collectifs en rez-de-chaussée. Les résidents y bénéficient de studios avec kitchenette, et d’espaces collectifs pour les activités. Deux professionnels accompagnent les résidents, dans le cadre d’un suivi individuel et collectif. La pension de famille s’inscrit dans  un projet de logement intégré au quartier, avec une ouverture sur les services sociaux et médicaux de droit commun. Depuis 2012, un Conseil de Vie Sociale (CVS) se réunit régulièrement afin de favoriser l’expression des résidents dans la gestion de leur cadre de vie : règles de vie commune, choix des activités, etc.

Quand l'alchimie opère

« Pourquoi un journal pour une pension de famille ?», s’interroge Dominique dans l’édito du premier numéro de l’Alchimiste.

 

Réponse : « et pourquoi pas ! ». L’Alchimiste n’est pas le premier journal réalisé par la pension de famille. « Il y a déjà eu deux autres projets », se souviennent Robert et Pascal, qui ont tout deux participé aux éditions précédentes et demandé le retour de cette activité à l’occasion d’un sondage destiné à connaître les envies des résidents.

Anne-Marie, bénévole qui anime l’atelier, et Jean-Michel Dijan, journaliste de France Culture, accompagnent deux fois par mois le comité de rédaction composé de 12 personnes.  « Chacun propose ses idées d’articles, qui font l’objet de discussions, et que l’on doit ensuite écrire », témoigne Daniel. Les articles sont lus en comité de rédaction, où les membres du comité peuvent proposer des corrections. Un mode d’élaboration très participatif donc pour ce trimestriel au sommaire duquel, en décembre, se mêleront un article sur l’urbanisme de Robert et Daniel, un article sur l’Espagne de Gérard, qui partagera ses souvenirs du Pays Basque et de la Catalogne, un haïku de jean, et côté cuisine, une recette de Dinde farcie concoctée par Shérifa. Pascal, lui, n’a pas encore trouvé son sujet. Il préfère se laisser le temps de trouver une idée qui pourra s’insérer parmi une des cinq rubriques du journal. « Peut-être parlerai-je de vie à la pension », indique-t-il.

« En novembre, un ordinateur sera installé dans une salle commune et permettra d’améliorer le travail des résidents, qui pourront ainsi saisir directement leur article », observe Christian Diakité, Responsable de la Pension. « Ce sera l’occasion de mettre en place un atelier d’initiation à l’informatique tous les vendredis et ainsi de permettre également à certains de concevoir leur cv ».

L’Alchimiste est diffusé par les résidents aux commerçants du quartier, aux pompiers. Il permet de changer l’image que peuvent avoir les riverains des résidents, note Christian Diakité. Il est également disponible à tous les salariés sur l’intranet, dans l’espace de la pension de famille.