Fusion des SIAO : un chantier collaboratif

Depuis le 1er avril 2019, le SIAO insertion, chargé de réguler le parc d’hébergement ou de logement d’insertion dans le logement ordinaire ou accompagné, et auparavant confié à un GCSMS (groupement d’associations), a rejoint le Samusocial de Paris.  Objectif : en finir avec la séparation des deux SIAO (Urgence et Insertion), spécificité parisienne non conforme à la loi ALUR de 2014. Courant 2020, les deux SIAO devront avoir fusionné.

Pour mener à bien ce projet, une équipe composée de 10 personnes, représentants du 115 de Paris, des deux SIAO et de la coordination des maraudes, a été constituée. Celle-ci s’est réunie pour la première fois en septembre dernier, et fera le point tous les quinze jours sur l’avancement des travaux.

siao


Travailler en mode participatif

L’équipe projet a identifié 6 chantiers : connaître le public, connaître et développer l'offre, suivre les parcours, anticiper les pics d'activité, harmoniser les pratiques, et traiter les demandes. Chaque thématique est portée par un groupe composé de membres de l’équipe projet, de collaborateurs SIAO et de partenaires extérieurs. Ces groupes se réunissent régulièrement jusqu’à mars 2020 afin de co-construire le SIAO unique de demain. Cette démarche collaborative inclut également les organisations de tutelles (DRIHL, DASES et COAL - composé des associations gestionnaires du GCSMS anciennement porteur du SIAO). Permettre à tous les interlocuteurs de réfléchir à la définition des règles qui structureront le futur SIAO unique est en effet essentiel, notamment dans un contexte de tension de l’offre.

Lancement d’une consultation interne et externe

Dans cette démarche collaborative, un questionnaire a été envoyé fin décembre aux associations partenaires du secteur de l’hébergement et du logement. Ce sondage a pour objectif de recueillir leur vision du SIAO de demain. Un questionnaire identique sera également envoyé au 115 de Paris et aux deux SIAO. Les résultats sont attendus en février prochain. 

Une démarche itérative basée sur l’expérimentation

Les réflexions des groupes thématiques permettent d’avancer sur des idées de progrès et d’en tester la pertinence. Cet hiver, par exemple, est testé l’hébergement en « peuplement conjoint » qui vise à traiter conjointement les demandes d’orientation vers les centres d’hébergement hivernaux faites aux SIAO Urgence et Insertion. « Environ 80% des demandes sont en réalité communes, observe Sabrina Boulefrad, directrice adjointe de la régulation préfiguration SIAO unique. Cela tend à prouver qu’il n’y a en fait pas deux publics différents. Le SIAO unique permettra d’éviter les traitements en doublon ».

De manière concomitante, la bascule du SIAO Urgence sur le système d’information national SI-SIAO a démarré mi-décembre pour les isolés avec 4 prescripteurs partenaires.

Placer au cœur de la démarche la demande et le parcours de l’usager

« Ce qui conduit nos travaux, c’est la volonté de ne plus raisonner en fonction des systèmes de traitement mais en fonction des parcours des usagers », indique Sabrina Boulefrad. La co-construction du SIAO unique a pour objectif de trouver les solutions qui permettront d’optimiser la gestion des demandes, notamment en simplifiant leur traitement mais aussi en permettant plus de transparence, pour les acteurs comme pour les usagers. Si le chantier s’avère complexe, et parfois très technique, il n’en demeure pas moins important que chacun puisse y prendre part. Au-delà des 30 associations sollicitées pour participer aux travaux, un séminaire ouvert à l’ensemble des acteurs sera organisé dans le courant du 1er semestre 2020. Et cette newsletter « Chantier SIAO Unique » viendra régulièrement faire le point sur les avancées des travaux.

Nous agissons, agissez avec nous.
Faire un don
don maraudes
Recevez l'actualité du Samusocial de Paris