Filtrer par :

La Mission Migrants au plus près des rapatriés d’Afghanistan

14 Sep 2021 • Actualité

Suite à la prise de Kaboul par les Talibans le 15 août dernier, plusieurs avions ont évacué des afghans ayant travaillé avec l’administration française, ainsi que leurs familles. La Mission Migrants du Samusocial de Paris s’est ainsi mise en ordre de marche pour les accueillir à leur arrivée.

Afghans à l'aéroport

Crédit photo : AFP/SAJJAD HUSSAIN

La Mission Migrants, qu’est-ce que c’est ?

Depuis 2015, la Mission Migrants est chargée de réaliser un ensemble d’actions sanitaires en direction des personnes migrantes en Ile-de-France. Elle est composée d’infirmiers et d’interprètes qui effectuent évaluations et veilles sanitaires à Paris et petite couronne.

La Mission Migrants intervient au cours des maraudes, dans les accueils de jour dédiés aux personnes migrantes, ou dans les CAES où elles sont accompagnées par des travailleurs sociaux pour le dépôt de leur demande d'asile. Les personnes sont souvent amenées à être transférées dans une autre région jusqu'à la fin de l'instruction de leur demande, période durant laquelle ils sont pris en charge par l'Etat (hébergement et Allocation Demandeur d’Asile).

L’équipe de la Mission Migrants effectue des évaluations sanitaires auprès des personnes migrantes vivant à la rue ou en centre d’accueil, où leur rôle est notamment de faire des recommandations de santé auprès des gestionnaires de centres afin de gérer les transferts en fonction des vulnérabilités sanitaires : un maintien sur site ou en Ile-de-France pour continuer les soins, un transfert dans une grande ville qui abrite un centre hospitalier ou un centre médico-psychologique, etc.

La communauté afghane, première demandeuse d’asile en France

Depuis 2 ans, la tendance est stable : environ 80% du public pris en charge par la Mission Migrants est afghan. La communauté afghane est en effet la première demandeuse d’asile en France selon le rapport d’activité de l’OFPRA** 2020, soit 10 000 demandes en 2020. Ainsi, la majorité des interprètes fixes ou vacataires parlent le dari ou le pachto, langues officielles et plus largement parlées en Afghanistan.

Intervention auprès des personnes rapatriées d’Afghanistan

« Depuis que je suis sur la mission, c’est la première fois que nous travaillons auprès d’un large public rapatrié par avion directement de leur pays d’origine », témoigne Marion Fleury, Responsable de la Mission Migrants au Samusocial de Paris. « D’habitude, les personnes d’origine afghane que nous rencontrons ont un parcours d’exil plus long, et un délai d’errance en France plus important. »

Depuis le 19 août, la Mission Migrants intervient dans des hôtels de mise à l’abri de demandeurs d’asile en provenance directe de Kaboul. En règle générale, les publics rencontrés dans le cadre de la Mission Migrants, du fait d’un parcours migratoire difficile, n’ont pas eu accès aux soins depuis longtemps et peuvent développer des maladies dermatologiques comme la gale. Ce n’est pas le cas de ces familles directement arrivées par avion. Déjà suivies en Afghanistan, elles sont généralement en bonne santé et les personnes présentant des pathologies, parfois chroniques, ont déjà un traitement et viennent consulter pour un renouvellement.

Les équipes de la Mission Migrants sont pour ces familles le premier contact avec le système de soins en France. Elles prennent le temps de les rassurer et les orientent vers le système de droit commun.

Pour ces familles, le traumatisme sera psychologique : « C’est dans les jours suivants leur arrivée en France qu’ils réalisent qu’ils ne rentreront pas chez eux avant longtemps, voir jamais », confie Marion Fleury.


*Centre d’Accueil d’Examen des Situations

**Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides


Recevez l'actualité du Samusocial de Paris
Recevez l'actualité du Samusocial de Paris