La vie affective et sexuelle des personnes sans-domicile
 

Soutien : Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé.

Le rapport ci-dessous présente les résultats d’une enquête qualitative sur les relations affectives et sexuelles de personnes sans domicile. A partir d’une cinquantaine d’entretiens biographiques de personnes fréquentant les centres d’accueil et d’hébergement du Samusocial de Paris, il met en évidence la pluralité des parcours de vie et des expériences affectives et sexuelles. Cette pluralité prend sens au regard de ce que les personnes interrogées définissent comme leur propre situation, qui ne se fond pas toujours dans les termes habituels du sans-abrisme.

Chez les personnes se considérant sans-abri, moins elles projettent de sortir de la rue, et moins elles travaillent à retourner le stigmate qui les affligent, plus leur sociabilité se réduit à un même cercle, moins leur vie affective leur semble importante. Mais l’absence de relation sexuelle, chez certains, ne paraît pas tant le résultat d’un manque d’opportunités, que d’une suspension du désir ou de capacités à aimer, émergeant d’épreuves biographiques diverses et d’une soumission au stigmate. Pour ceux qui ne conçoivent pas la rue comme leur univers de sens, la vie affective et sexuelle paraît assez autonome de l’environnement d’exclusion, dans la mesure où l’identité des acteurs ne s’y inscrit pas. Ainsi, la vie dans la rue ne constitue pas systématiquement une rupture dans le cours des expériences affectives et sexuelles, ni du point de vue de l’organisation de celles-ci, ni de leurs significations.

Date de publication du rapport: mars 2007

Contact: E. Le Méner (e.lemener@samusocial-75.fr)

Les articles

"Sexualité et relations affectives des personnes sans domicile fixe - Entre contraintes sociales et parcours biographiques", Oppenchaim N., Pourette D., Le Méner E., Laporte A., Sociologie,3.

"Inclure les exclus comme objets de préoccupation scientifique : l’exemple de la vie affective et sexuelle des personnes sans domicile fixe", Oppenchaim N., Pourette D., in Lazzeri C., Nour S. (dir.), Reconnaissance, identité et intégration sociale, Nanterre, Presses universitaires de Paris Ouest, p. 261-276.

"L’hétérogénéité des expériences affectives et sexuelles de femmes vivant sans-domicile-fixe", Laporte A., Le Méner E., in Les femmes et le Sida en France – Enjeux sociaux et de santé publique, Médecine Sciences, 24, 2, p. 41-47.

"Améliorer les conditions de vie affectives et sexuelles des SDF", Pourette D., Laporte A., Le Méner E., Oppenchaim N., La santé de l’Homme, 392, p. 42-43.

/sites/default/files/2018-10/vas_inpes_2007_0.pdf
Nous agissons, agissez avec nous.
Faire un don
don maraudes
Recevez l'actualité du Samusocial de Paris