S'engager auprès des plus démunis

S'engager auprès des plus démunis

Être bénévole au Samusocial de Paris, c'est mettre son temps, et ses talents au service des personnes en situation de grande précarité.

Le Samusocial de Paris vous propose de vous engager en tant que bénévole au sein d’une de ses structures.

 

Vous pouvez apporter votre aide dans la vie quotidienne des Centres d’Hébergement d’Urgence, des Lits Halte Soins Santé, sur le plateau téléphonique du 115, ou dans les services en appui du terrain, en fonction de vos désirs et de vos compétences.

 

Être bénévole au Samusocial de Paris, c’est vous engager à soutenir de façon désintéressée les personnes sans abri aue nous accueillons et partager l’éthique, les objectifs et l’objet social de notre Groupement d’Intérêt Public.

 

Les bénévoles du Samusocial de Paris doivent respecter une charte dont l’esprit se résume en quelques mots :

 

Accueil,

Accompagnement,

Tolérance

Solidarité envers toutes les personnes sans abri. 

Afin de pouvoir partager le travail et les valeurs portées par nos équipes, un engagement minimum d’une année vous sera demandé après une période d’immersion et d’observation, bien entendu à votre rythme, selon vos disponibilités, vos souhaits et nos besoins.

Seules les activités d’écoutant bénévole sur notre plateau téléphonique et dans le Centre d'Hébergement Hivernal des Familles se déroulent sur la période hivernale limitée de novembre à mars.

 

Sur le terrain ou en appui, mettez votre énergie au service des plus démunis.

 

Retrouvez les missions spécifiques proposées par nos Centres et Services sur le site de notre partenaire Espace bénévolat. 

Vous pourrez candidater directement à l'une de nos missions (activité, lieu et planning), et créer votre profil bénévole pour être contacté. 

 

Cliquez ici pour avoir accès à nos missions.

 

Pour toute information, vous pouvez également envoyer un mail à benevoles@samusocial-75.fr.

 

Accompagnez les équipes sur le terrain :

 

Dans les Centres d’Hébergement d’Urgence (Paris 15ème, Montrouge et Ivry sur Seine), dans nos Lits Halte Soins Santé des 12ème, 14ème à Paris, de Saint Maurice ou de Villejuif, toute l’année, en semaine et pendant les week-ends, vous accueillerez les hébergés à leur arrivée dans le centre et les accompagnerez pendant et après le repas ou dans leurs activités quotidiennes, vous animerez des activités culturelles, sportives, musicales ou de développement du bien-être des personnes accueillies.

 

Sur le plateau téléphonique du 115 à Ivry-sur-Seine : pendant la période hivernale, vous répondrez aux appels téléphoniques de particuliers signalant des personnes sans-abri et transmettrez les informations aux équipes d’intervention. Cette activité a lieu le soir entre 18h30 et 24h00, (week-end compris) de novembre à mars. Une formation à l’écoute d’une durée de 3 heures vous sera proposée.

 

Activités sans-abri

 « J’avais envie de m’investir auprès des sans-abri, considérant qu’il appartient à chacun d’apporter ce qu’il peut aux plus démunis »

 

Bénévole depuis six ans au Samusocial de Paris, Gilles a débuté par une mission d’écoutant au 115 pour les signalements de particuliers durant l’hiver 2007-2008. Mais c’est pour être en contact avec les personnes en situation d’exclusion que Gilles avait rejoint le Samusocial de Paris. « Je voulais apprendre de ces personnes, être capable de répliquer à ceux qui ont des idées toutes faites sur les SDF en m’appuyant sur une expérience », rapporte-t-il. Il demande donc à intégrer un centre d’hébergement d’urgence. Ce sera le CHU de Montrouge, du fait de sa proximité géographique avec son domicile. Depuis, Gilles vient chaque mercredi passer deux ou trois heures en début de soirée. Il y discute avec les personnes hébergées pour la nuit, joue parfois au scrabble ou au 421. « Il arrive qu’on me demande aussi de faire des petits cours de Français. Bien que n’étant pas professeur de Français langue étrangère, je fais ce que je peux ». « Il y a Montrouge certains habitués que je connais bien, poursuit Gilles. Ils forment presque une famille, que je suis toujours heureux de retrouver à la rentrée ».