Équipes mobiles

PRÉSENTATION

L’Equipe mobile d’intervention sociale (l’EMIS)

Créée en 2011, l’équipe mobile avait pour mission initiale d’évaluer les familles primo-arrivantes sur le dispositif 115 de Paris, orientées dans un hôtel « SAS » du 18ème arrondissement ; et d’accompagner des familles hébergées en long séjour dans les hôtels parisiens. Ses missions se sont diversifiées et comprennent depuis 2017 également l’accompagnement de femmes isolées hébergées à l’hôtel, l’accompagnement de familles migrantes (hôtel Paris 20) et la mission d’évaluation des personnes hébergées sur Paris en Droit de Priorité.

Les ménages accompagnés par l’EMIS sont hébergés sur des hôtels, suite à des orientations 115/SIAO de Paris ; à des demandes de la préfecture (ménages en droit de priorité) ; ou à des orientations du dispositif de premier accueil des familles migrantes (Hôtel paris 20)

Les missions de l’EMIS sont multiples et diversifiées :

  • Évaluation sociale
  • Accès à l’Hébergement/Logement : Accompagner les ménages hébergés à l’hôtel vers l’hébergement stabilisé et le logement ; Faciliter le quotidien à l’hôtel 115
  •  Insertion professionnelle : accompagner les ménages dans leurs démarches de régularisation et d’insertion
  • Accès aux soins et ouverture de droits 
  • Actions de soutien à la parentalité
  • Insertion par la culture

L’équipe se compose de 13 travailleurs sociaux, 2 TISF et 1 coordinateur.

 

En chiffres (2017) :

  • Hôtel SAS montmartrois : 299 ménages ont été évalués au SAS.
  • Accompagnement des familles 115 à l’hôtel : 109 familles ont été accompagnées, 23 ménages réorientés
  • Palatino : 130 hommes isolés migrants hébergés, 105 réorientés
  • Bel Air : 36 femmes hébergées depuis mars 2017, 21 sorties réalisées

 

S’engager à l’EMIS c’est…

« S’engager à l’EMIS, c’est savoir que nous rencontrerons des situations de précarité, d’isolement, d’exclusion. Que nous accompagnerons des personnes souvent fragilisées par des parcours de vie difficile. Que nous nous heurtions à des dispositifs d’hébergement saturés, à des situations administratives précaires, à un environnement incertain.

Mais s’engager à l’EMIS c’est aussi partager la conviction que c’est justement ce qui donne sens à notre action.  Que ces obstacles n’impactent pas la richesse des échanges, la singularité de chaque rencontre, l’humanité dans nos rapports avec l’Autre. Que l’écoute, la bienveillance, la considération sont les clefs de l’accompagnement social. Qu’en ayant conscience de ses volontés, de ses difficultés et de ses ressources, on soutiendra l'Autre dans son accès à l’autonomie. Qu’il s’agira aussi parfois de lutter pour faire valoir ses droits et rendre sa parole plus audible. 

Enfin, s'engager à l'EMIS c'est faire partie d'une équipe qui porte ses valeurs. Qui échange, se questionne, se soutient pour imaginer et construire collectivement un accompagnement au plus proche des besoins des personnes. »

Les Equipes mobiles d’aide (EMA)

6 équipes mobiles d’aide se rendent à la rencontre des personnes sans-abri toute l’année à travers Paris. Les équipes sont renforcées l’hiver, passant à 8 équipages. Elles maraudent de 20h à 5h toutes les nuits, 7j/7j, 365 jours dans l’année.

Les Equipes Mobiles d’Aide sont composées d’un(e) infirmier(e) (IDE), d’un travailleur(e) Social(e) (TS) et d’un(e) chauffeur-accueillant(e) social(e). Cette configuration d’équipe permet une réponse pluridisciplinaire et globale, en plaçant toujours la personne au centre de l’intervention. Le travail en équipe pluridisciplinaire favorise un regard croisé sur la situation sanitaire et sociale de l’usager.

Missions : écoute, création de lien, diagnostic sanitaire et social, orientation vers les dispositifs les plus adaptés (centre d’hébergement d‘urgence, orientations vers les partenaires sanitaires et médico-sociaux notamment.)

Principes d’action : inconditionnalité, gratuité et permanence du service (H24, 7J/7), aller vers les personnes.

Les équipes mobiles d’aide déclinent leurs missions selon plusieurs modalités d’intervention : maraude pure, maraude sectorisée et maraude de signalement.

  • La maraude pure : Depuis le 1er août 2014, une maraude pure a été mise en place afin de couvrir l’ensemble du territoire parisien et les zones dites « blanches » (zones dans lesquelles très peu ou pas de maraudes d’intervention sociale sont présentes). Les équipes passent alors dans toutes les rues, ruelles, impasses, et « petits coins » de ce territoire pour aller à la rencontre des personnes. Le lendemain, elles reprennent la couverture de l’arrondissement, puis passent à un autre une fois que l’ensemble des rues a été effectuée. L’objectif de ces maraudes pures est de sortir des parcours habituels, et de prendre le temps de s’arrêter et de rencontrer chaque personne (isolées, familles, collectifs).
  • La maraude signalement : elle a été créée durant l’hiver 2008 suite à l’accroissement des signalements en période hivernale. Elle a pour but de traiter uniquement les signalements, adressés par des citoyens ou partenaires qui contactent le 115, et par la coordination des maraudes suite à des signalements reçus des mairies d’arrondissement notamment. 1 maraude signalement tourne hors période hivernale. Avec les renforts hivernaux (2 camions supplémentaires), jusqu’à 3 maraudes signalements peuvent être mobilisées chaque nuit.
  • Les maraudes sectorisées qui couvrent les arrondissements de leur secteur. Depuis le 1er septembre 2014 une nouvelle sectorisation a été mise en place pour s’articuler avec les coordinateurs de zone.

 

En chiffres 2017

  • 107 rencontres en moyenne par soir, 32% dans le cadre de signalements
  • Par soir en moyenne :
    • 29 orientations vers un CHU/LHSS,
    • 6 évaluations sociales, 7 interventions IDE
    • 7 Demandes non pourvues, 40 refus d’orientation par la personne (ROPP)
    • 6 distributions "vêtements/duvet », 40 distributions alimentaires

La maraude de jour

La maraude de jour se compose de deux IDE, qui travaillent du lundi au vendredi de 9h à 16h.

La maraude de jour intervient selon 3 modalités :

  • Appui et interventions conjointes avec des maraudes partenaires, pour aller à la rencontre d’usagers dont la situation nécessite le regard d’une expertise sanitaire
  • Interventions programmées sur demande dans des Centres d’Hébergement d’Urgence, ne disposant pas de ressources paramédicales/médicales en interne, dans le but de favoriser la prise en charge sanitaire des personnes nécessitant des soins somatiques et/ou psychiques
  • Maraude en rue pour prolonger le travail des équipes de nuit, intervenir sur signalement et sur les veilles sanitaires.

 

Missions : proposer des évaluations sanitaires, ainsi que des orientations accompagnées vers les services de droit commun. En évaluant la situation sanitaire de la personne sans abri, l’infirmier permettra d’amorcer un dialogue autour des problématiques de santé, et de répondre aux questionnements des partenaires sur une situation spécifique.

 

En chiffres (2017) :

  • 1 000 personnes rencontrées, dont 350 sur signalements
  • 145 interventions dans des structures partenaires
  • 381 prises en charge sanitaires

 

RESSOURCES

Rapport d’activité : RA 2017 de l’EMIS

Plaquette : Maraude de jour

NOUS CONTACTER

Maraudes
Toute demande d’intervention de la maraude de jour doit être faite au minimum 48h au préalable. Dans le cas de demandes d’évaluation sanitaire, elle doit être faite par mail à cadres.ema@samusocial-75.fr.

Pour chaque demande, il est nécessaire de nous communiquer l’identité de l’usager (nom, prénom, date de naissance), le motif et le lieu de l’intervention ainsi que les coordonnées téléphoniques du partenaire demandeur. L’usager doit être informé en amont, par le partenaire, de la venue de l’infirmier de la maraude de jour.
EMIS

Coordinateur Référent : Julien Priarone
j.priarone@samusocial-75.fr 

Equipe sociale : emis@samusocial-75.fr


Les personnes sans-abri ont plus que jamais besoin de nous
J'agis, je donne
Les personnes sans-abri ont plus que jamais besoin de nous
Recevez l'actualité du Samusocial de Paris