Héberger et accompagner

Le centre Romain Rolland

Ouvert en juin 2014, le CHU Romain Rolland est un centre d’hébergement d’un nouveau type qui permet dans un même lieu d’accueillir pour la nuit des personnes en urgence et de proposer une prise en charge prolongée.

Conçu spécialement pour accueillir les publics en situation de grande précarité, ce centre dispose de 49 places pour la partie hébergement d’urgence, et 50 places pour l'hébergement continu dans le respect des normes d’accessibilité des personnes à mobilité réduite. L'hébergement d'urgence propose des chambres simples ou doubles, avec un espace hygiène comprenant deux douches ouvertes 24h/24. Ouvert toute la nuit, il permet de mettre en sécurité les personnes, hommes et femmes, éventuellement avec chiens. L’hébergement continu propose uniquement des chambres individuelles, avec douches et toilettes individuelles ou collectives.

Pour avoir accès à un hébergement continu, les personnes doivent en formuler la demande. Le nombre réduit de places implique de sélectionner les personnes en fonction de leur capacité à se construire un parcours vers l’autonomie, et ainsi envisager une sortie vers un logement adapté ou individuel. Chaque personne hébergée s’engage à travers un contrat de séjour à accepter un suivi psycho-social, à respecter les équipes, le lieu et la tranquillité du quartier, et à participer à certaines activités.

La qualité du lieu témoigne d’une véritable volonté d’accueillir dignement les personnes. En écho, y répond la qualité de l’accompagnement, assurée par une équipe professionnelle et conviviale. La salle de restauration reste ouverte jusqu’à 4 heures, permettant à toute personne hébergée de se restaurer quelle que soit son heure d’arrivée. Le centre Romain Rolland est ainsi le seul centre parisien à offrir un repas chaud toute la nuit. Dès 6h30, et jusqu’à 10h30 selon la demande, des animateurs accompagnent les personnes à leur réveil. Un agent de restauration offre un petit-déjeuner. Un médecin est présent chaque matin, ainsi que des travailleurs sociaux, qui proposent information, orientation et ouvertures de droits (AME, CMU…).

 

Le centre Popincourt

Installé dans les murs d’un ancien hôtel du 11ème arrondissement de Paris, le centre d'hébergement Popincourt a ouvert ses portes fin 2016. Il dispose de 56 places d’hébergement.

Le centre Popincourt a vocation à accueillir en priorité des personnes marquées par de longs temps de rue et de grandes difficultés à se stabiliser sur un projet. Il accueille en majorité des hommes, avec quelques places pour les femmes. 4 places sont prévues pour des couples, et 3 permettent d’accueillir des personnes à mobilité réduite.

Le CHU Popincourt est un lieu de qualité aux règles très souples où les personnes peuvent se sentir chez elles. En s'inspirant de la réduction des risques, le centre autorise la consommation d’alcool dans les chambres. L'objectif est d'aider chacun à réguler sa consommation afin d'éviter des consommations brutales et massives, et d'accompagner vers le soin lorsqu’émerge une demande.

Les centres pour femmes

En France, 22% des personnes isolées sans domicile sont des femmes. Souvent victimes de violences, et exposées aux dangers de la rue, les femmes ont besoin pour se poser et se reconstruire de lieux qui leur sont dédiés.

Le Samusocial de Paris dispose de 2 centres d'hébergement à Paris Championnet (capacité de 14 places) et Ivry-sur-Seine (capacité de 52 places). Au-delà de l'accompagnement social, les CHU femmes proposent des consultations médicales, et notamment gynécologiques, et des activités permettant aux femmes de reprendre confiance en elles.

Les centres pour Familles

Les CHU Familles accueillent des familles ayant des parcours de vie difficiles. Ils accueillent les familles les moins autonomes, et celles pour lesquelles une évaluation ou un accompagnement particulier est nécessaire.

Pour les familles en perte de repères, apprendre ou consolider les gestes parentaux s’avère souvent indispensable, de même que le soutien du développement psycho-social des enfants. La présence d’une éducatrice de jeunes enfants dans les CHU Familles permet de proposer un espace de vie organisé en fonction des activités pratiquées (lecture, jeux, repos, motricité…), de stimuler les potentialités intellectuelles, affectives et artistiques des tout-petits, mais également d’identifier les éventuels problèmes médicaux ou comportementaux et prévenir ainsi l’installation de troubles durables.

Le Samusocial de Paris dispose de 2 CHU Familles, l'un situé à Ivry-sur-Seine (capacité de 58 familles hébergées/191 personnes), et le second dans le 12ème arrondissement (capacité de 24 familles).

La pension de famille

La pension de famille est une résidence sociale destinée à stabiliser des personnes ayant un long parcours de rue. Les résidents sont locataires de leur studio, et bénéficient d'un accompagnement adapté à leurs problématiques physiques, psychiques et/ou sociales.

La pension de famille du Samusocial de Paris est composée de 28 studios accueillant 33 personnes : hommes seuls, femmes seuls et couples sans enfant. Elle dispose d'espaces collectifs (tisanerie, laverie, bagagerie, salle commune) et propose des activités aux personnes pour rompre leur isolement et favoriser la création de lien social.

L'hébergement hôtelier

Les demandes de familles représentent aujourd’hui plus de la moitié des appels au 115. Pour faire face à cette demande, le Samusocial de Paris travaille avec plus de 600 hôtels en Ile-de-France.

Conçu pour les personnes isolées, le dispositif d'hébergement d'urgence est inadapté aux besoins d'hébergement des familles. Le recours à l'hôtel s'est imposé comme une solution permettant de répondre en urgence à une demande croissante. 40 000 personnes en familles sont ainsi hébergées aujourd'hui en Ile-de-France, pour des durées de séjour parfois longues. Les équipes du Pôle Hébergement et Réservation Hôtelière prospectent et travaillent avec les nouveaux prestataires afin de faire progresser l'offre et l'adapter au quotidien des familles : installation de cuisines collectives, de laveries, d'espaces d'activité... Des équipes se rendent régulièrement dans les hôtels pour vérifier leur état et faire le point avec les familles qui y résident. Un programme "Mieux vivre à l'hôtel" permet aux enfants d'accéder à des activités sportives et culturelles indispensables à leur mieux-être et leur construction.

 

Accueillir une personne à domicile

Pour accompagner les initiatives citoyennes d'hébergement des personnes réfugiées, le Samusocial de Paris a mis en place un programme d'accompagnement baptisé ELAN.

Le programme ELAN vise à la fois l'accompagnement des personnes hébergées et des familles d'accueil. Une équipe de professionnels (travailleurs sociaux, psychologues, conseillers en insertion professionnelle) travaille de manière collégiale et coordonnée afin de favoriser une prise en charge globale et proposer une aide adaptée à chaque personne du programme. Elle sécurise l'accueil et permet aux particuliers d’être déchargés des démarches d’insertion de la personne qu'ils accueillent (travail, logement, santé, etc.).

Reportages
Le 15 février dernier, les acteurs du Pacte parisien contre la grande exclusion, quelque 300 professionnels et plus de 1700 bénévoles se sont…
Chaque soir, les maraudeurs du Samusocial de Paris parcourent la ville en camion pour aller vers les personnes en situation de grande exclusion. Leur…
Gynécologie, contraception, maladies sexuellement transmissibles ou consentement : les femmes prises en charge dans des hôtels peuvent désormais…

Portraits
Camille, 24 ans, est infirmière au Samusocial de Paris depuis deux ans. EMA, LHSS et mission migrants, la jeune femme a déjà acquis de l’expérience…
Comment êtes-vous devenue  bénévole au Samusocial de Paris ? J’ai découvert le Samusocial de Paris dans le cadre d’une formation de trois jours…
Juriste de formation Hélène Carré a travaillé trois ans pour l’ASSFAM dans les centres de rétention pour accompagner les étrangers et faire valoir…

Recevez l'actualité du Samusocial de Paris