Filtrer par :

Anthony Beltrame, encadrant du dispositif Premières Heures

20 Oct 2020 • Portrait

Depuis juillet 2020, Anthony Beltrame encadre des personnes en situation de précarité sur diverses missions dans le cadre du dispositif Premières Heures (DPH), et les aide à reprendre le travail de façon progressive. Rencontre.

 

Anthony Beltrame, responsable du DPH

 

J’ai intégré le Samusocial de Paris en tant qu’animateur de l’accueil de jour, situé sur le site de Saint-Michel (Paris 12ème). J’ai un bon relationnel avec les gens, et ça a tout de suite matché avec le public accueilli : des personnes isolées et vivant à la rue, sans ressources. Un an plus tard, une place s’est libérée pour chapeauter le DPH.

Installer une routine

Tous les matins, je retrouve les salariés pour effectuer différentes missions, telles que du jardinage, l’entretien d’un potager ou la construction d’une paillotte en bois dans le jardin de l’accueil de jour du site Saint-Michel. L’après-midi est consacré à la réinsertion professionnelle des personnes. Je travaille avec elles leur CV, les accompagne à leur premier rendez-vous à une formation ou à Pôle Emploi ; et je recherche avec elles des chantiers de réinsertion. Le DPH doit les aider à se réinsérer dans un cadre professionnel, avec des horaires et des règles à respecter. Moi, j’essaie de les booster, de les encourager à ne pas lâcher en cours de route.

Un métier qui me correspond

Ici, les personnes sont toutes suivies par un travailleur social. Je discute avec lui pour savoir si elles ont des problèmes de santé, comprendre leur parcours, leurs projets. Certaines sont hébergées dans des centres, d’autres vivent à la rue. Elles ont toutes des problématiques différentes. Par exemple, j’essaie d’être derrière Emmanuel pour éviter qu’il ne s’éparpille ; Jorge a parfois du mal à comprendre les consignes ; quant à Willy, il est très indépendant et trouve toujours quelque chose à faire. Il est prêt pour intégrer un chantier d’insertion. Ce travail me correspond totalement. On s’amuse de tout, ce qui n’empêche pas de me faire respecter malgré mon jeune âge. J’ai 24 ans, je peux comprendre que des gens de 60 ans ne veuillent pas m’écouter. Mais je suis spontané et ça leur plaît.Je ne pensais pas que le secteur du social me correspondrait à ce point. J’ai trouvé cette vocation par hasard, et j’aimerais poursuivre dans cette voie en reprenant mes études pour devenir éducateur spécialisé ».

 

Emmanuel, salarié du DPH

"Je connais Anthony depuis 10 mois. Il est très sociable, on peut parler de tout avec lui. Je n'avais pas travaillé depuis 18 ans; ce que j'ai fait ici m'a changé". Emmanuel, salarié du DPH.

Destiné aux personnes en situation de grande précarité, Premières Heures est un dispositif d’insertion par l’activité économique soutenu financièrement par la Mairie de Paris. L’enjeu ? Favoriser une reprise progressive du travail, sur une durée d’un an maximum, avec un accompagnement renforcé et coordonné des acteurs sociaux, médicaux et professionnels.


Suivez notre actualité
Recevez tous les mois l'actualité du Samusocial de Paris dans votre boîte mail
Agissez avec nous
action sdf maraude
Recevez l'actualité du Samusocial de Paris