Filtrer par :

Des chaussettes s’offrent une seconde vie au CHU Championnet

02 Jan 2019 • Reportage

 

 

Depuis le mois d’octobre dernier et jusqu’en février prochain, l’association Chaussettes Orphelines anime un atelier hebdomadaire de crochet au sein des appartements partagés de Championnet, dans lesquels 14 femmes sont hébergées en colocation.

Insertion sociale et développement durable
Une table au centre de la cuisine, dix chaises et des pelotes de laine à foison. Tout autour, les femmes piochent, trient et assemblent les fils colorés au gré des discussions et des rires. En bout de table, Marcia Carvalho anime la séance de crochets. « Il existe autant de points qu’il il y a de personnes », plaisante-t-elle.
Depuis 2008, l’association reçoit des colis de chaussettes orphelines provenant de dons de particuliers, ou collectées par des entreprises et des collectivités. En ligne de mire, créer son propre fil à partir du recyclage textile. C’est chose faite ! Les colocataires de la rue Championnet tentent aujourd’hui de coudre un gilet. « J’ai voulu organiser un atelier pour les femmes de la Goutte d’Or, raconte la créatrice. L’idée, c’est de participer à l’insertion sociale des habitants du quartier tout en les sensibilisant au développement durable par le biais de la mode ».

 

Les participantes apprennent à tricoter

 

Se valoriser et déstresser
A l’autre bout de la table, Aïssata donne quelques conseils à Lisa et Mélodie. Elle a pourtant appris le crochet avec Marcia, en même temps que les autres participantes. « Quand une chose me plait, je m’investis à fond  et j’apprends très vite !  Sinon, ça ne prend pas », explique-t-elle. « Elle est excellente pédagogue, bravo », la complimente Marcia.
Esther vient ici pour une autre raison. « Ça m’occupe car je n’ai pas d’activité professionnelle pour le moment. En dehors de l’atelier, il m’arrive de prendre ma pelote quand je suis stressée ou énervée. Comme il faut se concentrer, on ne pense plus à ses soucis ».

A l’origine de ce partenariat, Yenifer Lema Jacob, conseillère sociale du CHU Championnet et Marine Rousseau, la responsable du site. Selon elle, il est question de consolider le groupe en favorisant l’entraide et la solidarité dans une ambiance conviviale. « Cette activité permet aussi de valoriser chaque femme dans toutes ses potentialités, tout en favorisant les liens sociaux pour lutter contre l’isolement et l’ennui. Chacune apprend une technique et développe une créativité qui lui était souvent insoupçonnée ».  
A terme, les pièces tricotées habilleront les mannequins du défilé solidaire organisé par Chaussettes Orphelines à l’Hôtel de Ville de Paris, le 4 février prochain. D’autres pièces seront confectionnées par l’équipe de l’association, des étudiants d’une école de mode et des enfants du quartier.


Suivez notre actualité
Recevez tous les mois l'actualité du Samusocial de Paris dans votre boîte mail
Ne les laissons pas vieillir dans la rue.
En savoir plus
seniors
Recevez l'actualité du Samusocial de Paris