Rares sont les études à dominante quantitative portant sur le public féminin à la rue, les femmes en situation de sans-abrisme étant et restant souvent invisibles, au propre comme au figuré. Pourtant, tous les acteurs de terrain sont unanimes sur le sujet : ces dernières années ont vu augmenter le nombre de femmes seules en demande d’hébergement, et le profil sociodémographique a évolué sensiblement depuis 2012. Ce constat est particulièrement partagé par l’Espace de Solidarité et d’Insertion (ESI) la « Halte Femmes », géré par l’association Aurore, et le 115/SIAO Urgence de Paris, qui tentent de répondre quotidiennement aux demandes et besoins d’un public en grande précarité.

/sites/default/files/2018-10/enqueteesi_vf.pdf
Agissez avec nous
action sdf maraude
Recevez l'actualité du Samusocial de Paris