Filtrer par :

« Entre femmes, je me sens plus à l’aise et rassurée »

01 Jul 2019 • Témoignage

Inauguré en mars dernier, le lieu d’hygiène et de soins pour femmes ouvre ses portes aux bains-douches de Charenton à toutes celles qui vivent en situation de précarité. Pour prendre une douche, laver ses vêtements ou simplement se reposer. Témoignages.

 

#LaRueAvecElles


Un vendredi après-midi, au 188 rue de Charenton. Elena est la première à sonner au portail. Sira, l’animatrice du lieu, l’accueille avec un grand sourire. Elle vient ici pour la deuxième fois et prend un moment pour discuter de sa situation avec Lorena Kelly, la responsable du site. La sonnette retentit de nouveau, Elena se lève et prend ses affaires pour faire sa toilette : « J’aime bien prendre ma douche et sentir bon ». Zamfira apparait à son tour, tout sourire. « Ici c’est propre et bien décoré. Je viens pour me laver et faire une lessive. On m’accueille avec respect ; on m’a donné du savon, du shampoing, du dentifrice et une brosse à dents. Mais on me redonne surtout espoir en l’avenir ».

Du calme, de l’écoute et du réconfort
Deux dames lui emboîtent le pas. L’une connaît déjà le lieu depuis un mois. « On m’a transmis l’adresse à la halte femmes d’Aurore, près de la gare de Lyon. Il n’y a qu’une douche là-bas, il faut venir tôt le matin et faire la queue pour pouvoir se laver. J’ai déjà vu l’assistante sociale ici, peut-être qu’elle pourra m’aider à faire avancer mon dossier administratif et trouver un logement ». Son amie vient quant à elle pour la première fois. « Je me suis déjà douchée à la halte femmes mais il y a beaucoup trop de monde. Ici c’est plus calme, je reviendrai ». La voilà partie au premier étage consulter l’infirmière, à cause de douleurs au ventre.
Un café à la main, Solange profite de la bagagerie pour déposer des documents et quelques affaires. Elle se rappelle de sa première impression en arrivant aux bains-douches. « J’ai eu chaud au cœur car l’assistante sociale m’a bien reçu. C’était réconfortant après tout le stress accumulé dans la journée…Les hommes nous stressent alors qu'on a nos problèmes de logement à gérer. Moi, je préfère rester entre femmes ». Installées à côté de Solange, d’autres femmes comme Virginie, Marie et Emilie acquiescent, unanimes. « C’est rare de trouver un endroit 100% féminin ». « Entre femmes, je me sens plus à l’aise et rassurée ».
Le lieu d’hygiène et de soins trouve peu à peu son rythme de croisière. Bientôt, des consultations en gynécologie et pédicure seront également proposées à ses occupantes en quête de refuge et de soins.

 


Suivez notre actualité
Recevez tous les mois l'actualité du Samusocial de Paris dans votre boîte mail
Ne les laissons pas vieillir dans la rue.
En savoir plus
seniors
Recevez l'actualité du Samusocial de Paris