Le dispositif des haltes de nuit

Quel Dispositif, Pour qui ?

Les Haltes de Nuit proposent une alternative en termes de mise à l’abri à destination d’un public qui se maintient à l’écart des dispositifs d’accueil et d’hébergement de droit commun. Elles s’inscrivent dans une logique de proximité en lien avec la Coordination des maraudes et le 115/SIAO 75, avec pour objectif de répondre au plus près, aux besoins des personnes les plus exclues et à encourager le développement des partenariats entre acteurs de terrain autour de ces situations.

Objectifs

  • Proposer un lieu répit à haut seuil de tolérance, accessible à la fermeture des dispositifs de jour
  • Tisser ou recréer un lien avec les personnes accueillies
  • Venir en complément des dispositifs de veille sociale et d’hébergement dans une logique de complémentarité et de parcours

 

Modalités d’orientation

  • Le 115/SIAO assure la régulation de la capacité d’accueil de la structure
  • Les orientations sont faites sur préconisation des acteurs de la veille sociale (Maraudes, Accueils de Jour, Espaces Solidarité Insertion)
  • La durée de l’accueil se fait sur demande de la personne accueillie en lien direct avec les équipes de la Halte

 

Où orienter ?

9 Haltes de nuit ont ouvert leurs portes sur Paris depuis le 1er novembre, et permettent d’accueillir chaque soir jusqu’à 194 Hommes et 114 Femmes.

Un travail collectif progressif

Un travail d’information et de communication a été effectué auprès du public et des professionnels par l’ensemble des acteurs mobilisés afin d’identifier les personnes les plus désocialisées. Ce travail qui de fait s’inscrit dans la durée, monte en charge progressivement et l’on commence à observer l’adhésion d’une partie du public accueilli. Aujourd’hui, des personnes commencent à se maintenir sur les Haltes, favorisant le travail de mise en lien et d’orientation des équipes présentes afin d’accompagner au mieux les personnes vers les dispositifs adaptés.

Au 22 Février, 13487 nuitées pour 823 personnes différentes ont été enregistrées selon la répartition suivante : 512 Hommes et 311 Femmes

Des Comités de suivi et de pilotage se réunissent régulièrement afin d’échanger sur les difficultés rencontrées et les points d’amélioration à apporter. Dans ce cadre-là des pistes de travail ont émergé et ont permis de développer le travail de réseau des professionnels au travers de temps d’observation croisés entre Haltes et Maraudes, d’échanges de pratiques entre Haltes, de réunions d’information et de suivi…


Nous agissons, agissez avec nous.
Faire un don
don maraudes
Recevez l'actualité du Samusocial de Paris