Le Samusocial de Paris mobilisé pour les femmes à la rue | Samusocial de Paris
Communiqué de presse
8 mars 2022

Le Samusocial de Paris mobilisé pour les femmes à la rue : actions et manifeste


Le Samusocial de Paris apporte son aide et son expertise aux grands exclus de notre société. Parmi eux, de nombreuses femmes, souvent invisibles, aux besoins spécifiques, pour lesquelles  l’organisation a mis en place des actions ciblées. Ce 8 mars 2022, nous célébrons la journée internationale des Droits des Femmes l'occasion de mettre les femmes sans abri en lumière en lançant notre manifeste pour répondre dignement aux besoins des femmes sans abri et en présentant les différents dispositifs qui leurs sont dédiés.


L’hébergement

Chaque soir, 300 femmes sont hébergées dans nos structures. Les centres Babinski et Championnet  offrent un dispositif qui permet d’héberger les femmes seules pour éviter les problèmes liés à la mixité. En complément, le Samusocial de Paris gère La Halte Femmes, installée au sein de l’Hôtel de Ville de Paris. Ce lieu offre un accueil de jour, un hébergement collectif une halte de nuit pour les femmes   accompagnées par les maraudes et un accompagnement social. En deux ans, il a accueilli 434 femmes le jour et 689 femmes la nuit. 69% des sorties ont eu lieu vers un dispositif pérenne en 2020.


« Dans tous nos centres, nous développons un accompagnement pluridisciplinaire pour faire face aux problématiques que les femmes rencontrent. Nous leur proposons un accompagnement social et travaillons avec un réseau de partenaires spécialisés sur de nombreuses thématiques. » Marie Lazzaroni, chargée de mission Projets Femmes au Samusocial de Paris.


L’hygiène et les soins

Pour de nombreuses femmes sans abri, maintenir son corps propre répond à un désir de normalité leur permettant de garder une estime d’elle-même. Rester propre c’est aussi pour certaines une façon de masquer ses difficultés, de ne pas être identifiée comme une personne à la rue, et donc vulnérable.

Grâce aux dons de particuliers et à la contribution de mécènes sensibles à la cause des femmes sans domicile, l’Oasis, un lieu d’accueil, d’hygiène et de soins, a été créé en mars 2019 au sein des bains-douches de la rue de Charenton mis à disposition par la Ville de Paris.

Son but : proposer un lieu où l’intimité soit préservée, la parole libérée, et où l’accès à des consultations infirmières et gynécologiques est rendu possible. En trois ans d'ouverture, l'Oasis comptabilise 4 052 douches prises, 2 386 kits d'hygiène distribués et plus de 7 500 collations prises.

« Certaines femmes font de nombreux aller-retour entre les centres et la rue. Lorsqu’on les voit réapparaître dans les structures, souvent, la première chose qu’elles demandent est de prendre une douche, alors qu’elles n’ont aucune autre demande. La douche représente un temps particulier, une sorte de sas. » - Margaux, infirmière.

 

Au 115, le numéro d’appel d’urgence

Entre 2006 et 2016, le nombre de femmes ayant sollicité le 115 de Paris au moins une fois dans l’année a augmenté de 66%. En 2022, 10% des personnes sans abri rencontrées étaient des femmes (chiffre Nuit de la Solidarité 2022). Un chiffre en augmentation puisqu’en 2012 selon l'Insee, elles ne représentaient que 2% des personnes sans abri de l'agglomération parisienne. Souvent discrètes voire invisibles, les femmes vivant à la rue courent plus de risques que les hommes. Plus de 93% des femmes vivant dans la rue (données issues du rapport « Un abri pour toutes » de la Fondation des Femmes, 2021) sont ou ont été victimes de divers types de violences : insultes, exploitations, agressions, viols... en conséquence, une grande majorité d’entre elles présente un état de santé physique et psychologique très dégradé.
En 2022, le 115 de Paris enregistre une moyenne de 150 appels de femmes.


Une mission dédiée aux femmes de 2018 à 2021

Si l’ouverture de plusieurs dispositifs dédiés aux femmes très précaires est une bonne avancée, l’accueil, l’accompagnement et l’orientation positive de ce public nécessitent la coordination de partenaires et la mise en œuvre de nombreuses actions pour que leur prise en charge puisse être assurée dans les meilleures conditions possibles. C’est dans cette optique que la Mission Femmes voit le jour au Samusocial de Paris en 2018 pour répondre à plusieurs objectifs :
• Accueillir plus de femmes aux parcours, profils et besoins différents et les accompagner dans l’accès aux droits universels et au droit commun
• Sensibiliser et encourager les femmes à re entreprendre des parcours de santé et de soins, travailler sur leur estime de soi et leur émancipation
• Outiller, former, renforcer l’expertise des professionnels aux problématiques rencontrées par les femmes et développer la transversalité des missions dédiées aux femmes au sein du Samusocial de Paris

 

Zoom sur un des actions phares de la Mission Femmes : créer et entretenir un réseau pluridisciplinaire de partenaires spécialisés

Ce réseau a été créé dans le but d’améliorer le maillage territorial avec des acteurs spécialisés autour de problématiques rencontrées par les femmes accompagnées.


Exemples de partenariats : Ateliers collectifs en santé sexuelle – AIDES
A Paris, la prévalence des personnes séropositives au VIH est parmi les plus importantes de France. Dans ce contexte et accueillant des femmes en situation de grande vulnérabilité, nous avons souhaité que l’association AIDES mette en place des actions de sensibilisation et de dépistage auprès des personnes accueillies.
L’objectif de ces permanences est de permettre aux femmes :
• D’améliorer leurs capacités et leurs compétences à faire des choix favorables à une meilleure santé sexuelle
• D’avoir accès aux ressources nécessaires pour une réponse globale à leurs besoins
• Si elles le souhaitent, d’avoir accès à un dépistage du VIH avec résultats en 5min (TROD)

Pour aller + loin : consultez la synthèse du rapport sur la mission Femmes


Création de la mission Promotion de l’égalité et de la lutte contre les discriminations en 2022

L'expérimentation de trois années de la Mission femmes a mis en lumière qu’au-delà du genre de la personne, d’autres formes de stigmatisations peuvent s‘additionner entrainant parfois un effet cumulatif des discriminations influençant directement sur les parcours, situations et besoins des publics.

A ce constat s'ajoute celui de :
1/ Développer des accompagnements plus spécifiques (par renforcement du maillage territorial et montée en compétence des professionnels)
2/ Faire face au rallongement des durées de séjour nécessitant de re travailler le bien vivre ensemble dans le collectif
C’est fort de de ces constats que le SSP a décidé de faire évoluer la Mission Femmes afin qu’elle devienne la « Mission Promotion de l’égalité », mission plus globale davantage tournée sur l’inclusivité et la lutte contre les discriminations. C’est pourquoi une nouvelle mission, davantage tournée sur la promotion de l’égalité et la lutte contre les discriminations, a été créé en janvier 2022.
 

Nos actions spécifiques en mars 2022

Le Samusocial s’engage pleinement et dédie le mois de mars aux droits des femmes souffrant de la grande exclusion à travers trois événements :

  • Le lancement de son manifeste pour répondre dignement aux besoins des femmes sans abri
  • Le Samusocial s’associe en tant qu’expert à Make.org, pour sa grande consultation «  Comment lutter contre toutes les inégalités subies par les femmes » en ligne sur change.org
  • La signature de la tribune pour engager les candidats sur la santé menstruelle au côté de l’association Règles élémentaires
  • Avec une campagne de sensibilisation du grand public, visible tout le mois de mars sur nos réseaux sociaux « La Rue Avec Elles »

 

Contact presse
communication@samusocial-75.fr
A lire aussi

Recevez l'actualité du Samusocial de Paris