Filtrer par :

Maintenir le lien social avec les personnes sans-abri

01 May 2020 • Actualité

Avec le confinement, les personnes qui vivent à la rue se sont retrouvées plus isolées que jamais. Rues désertées, fermeture de nombreuses distributions alimentaires, de lieux d’hygiène et de sanisettes Decaux. Dans ce contexte, le travail de nos équipes mobiles d’aide (maraudes) et le maintien d’un accueil de jour ont été plus essentiels que jamais.

lieu sdf covid

Ouverture du Carreau du Temple

A partir du lundi 30 mars, une douzaine de salariés, d’horizons très différents, ont accueilli les personnes sans-abri au sein du Carreau du Temple (Paris 3ème), mis à disposition par la Ville de Paris.

Chaque matin, à 9h30, les portes du Carreau du Temple se sont ouvertes pour accueillir les personnes sans-abri, évaluer les besoins, distribuer des kits hygiène, des vêtements chauds et des couvertures, permettre de recharger les téléphones portables et orienter les personnes. Corinne Taiëb, l’une des responsables de la coordination des maraudes parisiennes, s’occupe entre autres des distributions. Savons, brosses à dents, dentifrices, rasoirs, mousses à raser, lingettes ou serviettes hygiéniques : chaque produit est réparti dans des trousses pour hommes, femmes et enfants. Pulls, sous-vêtements et téléphones mobiles sont également disponibles.

Un lieu d’écoute et d’orientation

Les personnes sont orientées vers les lieux ressources qui restés ouverts, et celles présentant des symptômes de COVID-19, vers les centres de santé de la Ville de Paris. « Nous restions très vigilants, précise Corinne, car globalement, les personnes qui arrivaient étaient fatiguées et souffraient de la baisse des températures, surtout la nuit. Après la nourriture, l’hygiène et la recherche d’un hébergement étaient le nerf de la guerre ».

 

Restructuration des équipes de maraudes

Avec le confinement, les maraudes se sont retrouvées seules à poursuivre leur mission à Paris. Pour faire face aux nouveaux besoins, elles ont été reconfigurées : 4 maraudes constituées de travailleurs sociaux et de chauffeurs-accueillants avaient pour objectif de maintenir le lien social et 2 équipes sanitaires, composées d’un chauffeur-accueillant et d’une infirmière, se rendaient auprès des personnes signalées au 115 de Paris par les partenaires, les particuliers ou les personnes elles-mêmes.

« Au début du confinement, beaucoup ne comprenaient pas ce qui se passait, rapporte Houda Ben Laïba, responsable des maraudes. Puis il s’est surtout agi de les orienter vers les lieux-ressources encore en activité, et vers les distributions alimentaires qui s’organisaient ». Les équipes distribuaient également des repas confectionnés par les restaurants solidaires du CASVP.

Lire le témoignagne d'une infirmière une nuit de maraude.

 

DON SDF COVID

 


Suivez notre actualité
Recevez tous les mois l'actualité du Samusocial de Paris dans votre boîte mail
Nous agissons, agissez avec nous.
Faire un don
don maraudes
Recevez l'actualité du Samusocial de Paris