Nathalie.

Nathalie, chauffeur-accueillant en maraude de nuit depuis 8 ans.

« J’ai toujours été attirée par le social : j’aime l’humain ; j’aime aller vers les gens, surtout ceux à qui personne ne prête plus attention, et chercher à créer du lien. Mon travail ne se limite pas à conduire un camion. Je suis chauffeur, mais aussi accueillant. Avec mes collègues, je vais à la rencontre des personnes sans-abri. On n’est pas là pour les sauver. On les écoute, on les soutient et on les aide avec les moyens qu’on nous donne, mais on ne peut pas faire à leur place. C’est un public particulier dont j’aime la différence et le côté non conventionnel.

Au cours de ces années, j’ai fait des rencontres qui m’ont particulièrement marquée, comme cet homme sur le trottoir que j’ai salué. Il pleurait, je lui ai demandé pourquoi il était triste. Il m’a répondu qu’il était content : c’était la première fois qu’une personne le voyait et lui parlait ce jour-là. Il était 22h…

Un autre soir, j’ai croisé une dame qui marchait en plein milieu de la route, en pyjama. Elle hurlait. Au début, j’ai cru qu’elle avait des troubles psychiques. Mais en m’approchant d’elle, j’ai vu qu’elle était couverte de bleus. On a pris le temps de discuter ensemble. Elle avait fui son mari violent en pleine nuit, sans rien prendre avec elle. On lui a trouvé une place d’hébergement, puis elle a été orientée vers des associations spécialisées dans les violences faites aux femmes ».
 

En ce moment plus que jamais, le travail de Nathalie est indispensable pour venir en aide aux personnes sans-abri. Nous agissons, agissez avec nous
 

don
Autres témoignages

 


Recevez l'actualité du Samusocial de Paris