Filtrer par :

Saint-Germain, bientôt au rythme du steeldrum

02 Jan 2019 • Reportage


La Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris subventionne la « Maison des Pratiques Artistiques Amateurs » (MPAA) de Châtelet pour que le professeur Alain Rouaud y donne, pendant un trimestre, des cours de percussions à des personnes accueillies par le Samusocial de Paris. Un atelier organisé en partenariat avec la Cité de la musique - Philharmonie de Paris. 

Des ateliers hebdomadaires
De la MPAA Canopée s’échappe une jolie symphonie de sons d’un genre nouveau. L’atelier de steeldrum a commencé. Une dizaine d’apprentis musiciens s’essaie à cet instrument de percussion originaire de Trinidad-et-Tobago.
Au centre de la salle se tient le chef d’orchestre, Alain Rouaud. Il chapote les personnes hébergées par le Samusocial de Paris, ou accueillies à l’ESI de l’association Aux captifs, la libération. Ensemble, elles forment les basses, altos, guitares et ténors, autant de groupes réunis chaque semaine pour répéter.

 

Cours d'initiation au steeldrum

 

Pas besoin de partition
« Je me suis trompé », s’inquiète Georges. « C’est pas grave, le rassure Alain. On est tous là pour apprendre, c’est une répétition ». Aux basses, Bah vient ici pour la première fois. « Ça me plait beaucoup, j’aimerais bien aller jusqu’au bout et participer au concert, même si c’est difficile ». Sur les visages, des rires et beaucoup de concentration. Le steeldrum est un instrument très accessible, on l’apprend par transmission orale en chantant ; pas besoin de partition !
A la fin du cours, les musiciens semblent satisfaits. « Au début, ils arrivent l’air très tendu mais ils repartent avec un grand sourire, commente Alain Rouaud. Le but de ces ateliers, c’est d’arriver à faire quelque chose ensemble. A prendre du plaisir et à reprendre confiance en soi. C’est important d’avoir une restitution finale. Jouer devant un public sur scène, c’est très valorisant ».
A la clé, un concert prévu le 10 février prochain à La MPAA Saint-Germain, aux côtés d’autres musiciens amateurs. « Ah quand même ! », s’étonne Pierre, un participant. « Oui, c’est dans les beaux quartiers, plaisante le professeur. C’est vous, les artistes ! ».

 


Suivez notre actualité
Recevez tous les mois l'actualité du Samusocial de Paris dans votre boîte mail
Ne les laissons pas vieillir dans la rue.
En savoir plus
seniors
Recevez l'actualité du Samusocial de Paris