Filtrer par :

Uniqlo, le Samusocial et ses hébergés engagés dans la propreté des rues de Paris

14 Sep 2021 • Reportage

Le 8 septembre dernier, un "cleaning day" était organisé par Uniqlo et le Samusocial de Paris, avec la participation d’hébergés du LHSS Saint-Michel. Au programme, 5 km de marche et de nettoyage des rues, entre Place d’Italie et le 67 Rue de Rivoli, emplacement du nouveau magasin Uniqlo, qui ouvrira ses portes le 16 septembre prochain.
Retour sur l’opération.

Uniqlo, le Samusocial et ses hébergés

 

« Les prémices de ce projet datent d’il y a quelques mois déjà », se remémore Coline Machecourt, Coordinatrice RSE chez Uniqlo Europe, et en charge de l’organisation de l’opération.« Dès le mois de mai, nous nous étions mises d’accord sur le calendrier avec Anne Derycke (Responsable Mécénat et Partenariats au Samusocial de Paris, nldr) ».

Faire participer les hébergés à l’opération

L’enjeu : impliquer les usagers dans la démarche. Ainsi, des personnes hébergées au LHSS Saint-Michel se sont jointes aux équipes volontaires d’Uniqlo et du Samusocial de Paris, pour participer à l’opération. L’occasion, pour chacun, de profiter de moments d’échanges et de partage. « Cela permet également de rendre ce partenariat plus concret pour les équipes », avance Coline Machecourt. « En faisant cette journée avec des agents du Samusocial et des hébergés, ils prennent conscience que des actions porteuses de sens sont réellement mises en place. »

L’inclusion au cœur de la démarche

Au centre de cette opération, "aller vers" et inclusion. Alexandre Faucoeur, Chargé de mécénat et de partenariats explique : « Nous avons pris contact avec Marie-Marguerite, l’une de nos hébergées très investie dans ce type d’action. Elle en a ensuite parlé dans son entourage et c’est ainsi que d’autres volontaires nous ont rejoint. »

Le temps d’une demi-journée, équipes d’Uniqlo, agents du Samusocial de Paris, et personnes hébergées ont ainsi pu œuvrer ensemble et se tourner vers un objectif commun.

Des actions amenées à se répéter

Cette action tripartite ne restera d’ailleurs pas sans suite. En effet, d’autres projets du même acabit seront mis en place au cours des prochains mois. Et Coline Machecourt de détailler : « Dès le début du partenariat avec le Samusocial de Paris, nous avons eu le sentiment d’avoir un rapport privilégié. » Une dynamique qui s’est d’autant plus affirmée pendant le Covid, et notamment le premier confinement, où les échanges étaient presque quotidiens. « Lorsque l’on travaille ensemble, tout est très fluide et agréable. Forcément, on ne se pose même pas la question de savoir si nous allons construire ensemble d’autres projets de ce genre, mais plutôt quand. »


« Nous sommes tous concernés par cette crise écologique »

Marie-Marguerite, hébergée au LHSS Saint-Michel

« Je tiens à remercier le Samusocial de Paris et Uniqlo pour nous avoir donné l’opportunité de participer à cette opération. C’était très important d’être là aujourd’hui car nous sommes tous concernés par cette crise écologique. Sauver la nature, c’est sauver l’Homme. Ce type d’action, même à petite échelle, compte vraiment car cela peut faire changer les comportements. Quand on voit les jeunes gens avec qui nous avons ramassé les déchets aujourd’hui, cela donne beaucoup de confiance et d’espoir car le changement passera par eux. Je pense qu’il faut multiplier ce genre d’initiatives à plus grande échelle, peut-être au niveau d’un arrondissement entier par exemple, pour donner plus de poids à la démarche. »


Recevez l'actualité du Samusocial de Paris
Recevez l'actualité du Samusocial de Paris